000 02024cam a2200289 a 4500
999 _c954415
_d954415
001 16809224
005 20200421022720.0
007 tz
008 191011t2011 fr ao f b 001 e fre
020 _a978-2-7291-1921-8
040 _aUCA
_bspa
100 1 _aMunier, Brigitte.
245 1 0 _aRobots :
_ble mythe du Golem et la peur des machines /
_cBrigitte Munier.
260 _aParis :
_bDifférence,
_c2011.
300 _a300 p., [16] p. of plates :
_bill. (some col.) ;
_c20 cm.
490 0 _aLes Essais
500 _aÍndice
504 _aBibliografía: p. [279]-290
520 _aSurestimées, les nouvelles technologies de l'information fascinent et inquiètent l'Occident : elles contribueraient à un renouveau socioculturel mais font craindre une prise de pouvoir par les machines. Traitant cette question par le biais de l'imaginaire, l'auteur analyse le mythe du Golem mieux connu sous son nom moderne de robot : un humanoïde intelligent se révolte contre sa condition servile contraignant ainsi son créateur à le détruire. Replacer ce mythe dominant notre époque dans l'histoire de l'imaginaire européen depuis le XVIIe siècle permet d'en dénoncer l'interprétation commune : loin de constituer une allégorie de la relation de l'homme aux machines, ce récit témoigne de la désorientation affectant aujourd'hui la culture occidentale. Nous n'avons pas peur d'objets numériques qui pourraient nous être supérieurs, mais la possibilité d'ordinateurs intelligents met en question la définition de l'humain en vigueur depuis plus de vingt-cinq siècles. Avant de craindre les robots, il faut repenser l'humanisme traditionnel et questionner la coexistence de l'humanité avec un environnement technique inédit : c'est la leçon du Golem.
650 4 _aInnovaciones tecnológicas
_95205
650 4 _aTecnología-
_xAspectos psicológicos
650 4 _aAutómatas
_91277
650 4 _aRobótica-
_xHistoria
650 4 _aInteligencia artificial
_94772
907 _a84quo
942 _2cdu
_n0